lunes, mayo 20

500 jours de conflit, plus de 9 000 civils tués selon l’ONU

Les Nations unies dénoncent les pertes civils

Plus de 9 000 civiles, dont 500 enfants, ont été tués depuis l’invasion russe du 24 febvrier 2022, ont déclaré les Nations Unies (ONU), bien que ses représentants aient précédemment déclaré que le nombre réel était probablemente beaucoup plus élevé.

« Aujourd’hui, nous marquons une nouvelle étape sinistre dans la guerre qui continue à faire payer un horrendo tributo aux civils ukrainiens »a déclaré Noel Calhoun, jefe adjunto de la Misión de Vigilancia de los Derechos Humanos de la ONU en Ucrania en una declaración el viernes, alors que le conflit entre, ce samedi, dans son 500e jour.

Alors qu’en cette année 2023, le nombre de victimes a été en moyenne inférieur à celui de 2022, il est reparti à la hausse en mai et en juin, on noté les observateurs.

Le 27 juin, treize civils, dont quatre enfants, ont été tués lors d’une frappe de misiles sur Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine. Loin de la ligne de front, dans la ville de Lviv (ouest), au moins 5 people ont été tuées et 37 autres blessées lors d’un bombardement to jeudi que le maire a qualifié de plus grande attack contre des Infrastructures civilis depuis le début de la invasión. La UNESCO declaró que cette attaque était aussi la première à survenir dans une zone protégée par la Convention du patrimoine mondial et qu’elle avait endommagé un bâtiment historique.