domingo, abril 14

au moins 39 personnes tuées lors d’un meeting politique

Trente-neuf personnes au moins ont été tuées dans l’explosion d’une bombe, dimanche 30 juillet, dans le nord-ouest du Pakistan lors d’un rassemblement d’un parti islamique radical. Un bilan qui pourrait s’aggraver, avec plusieurs dizaines d’autres personnes blessées.

« Un haut responsable du parti devait prendre la parole lors de la cérémonie, mais avant son arrivée, une bombe a explosé, tuant seize personnes et en blessant cinquante-deux autres », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP), Akhtar Hayat Gandapur, inspecteur général de la police de la province de Khyber Pakhtunkhwa, située à la frontière avec l’Afghanistan. « Je peux confirmer qu’à l’hôpital, nous avons 39 morts et 123 blessés, dont 17 patients dans un état grave », a déclaré à l’AFP Riaz Anwar, représentant du ministère de la santé pour la province de Khyber Pakhtunkhwa.

L’explosion visait le parti religieux conservateur Jamiat Ulema-e-Islami-Fazal (JUI-F) qui organisait un meeting dans la ville de Khar en vue des élections qui se tiendront plus tard dans l’année, a précisé cette même source.

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer