lunes, mayo 20

L’un des fils du baron de la drogue « El Chapo » extradé vers les Etats-Unis

Le Mexique a extradé vendredi 15 septembre vers les Etats-Unis Ovidio Guzman, l’un des fils du baron de la drogue Joaquin « El Chapo » Guzman, ont annoncé les autorités américaines. « Aujourd’hui, les forces de l’ordre américaines et mexicaines ont transféré avec succès au ministère de la justice américain Ovidio Guzman Lopez, un des fils d’“El Chapo”, qui a été inculpé de trafic de drogue, de blanchiment d’argent et d’autres crimes violents », ont annoncé les services du département de la sécurité intérieure américain dans un communiqué.

Cette extradition « témoigne de l’importance de la coopération entre les gouvernements américain et mexicain pour juguler le narcotrafic », a ajouté le département, en remerciant le Mexique.

Ovidio Guzman, surnommé « El Raton » (« La Souris »), avait été capturé par les autorités mexicaines le 5 janvier au cours d’une opération sanglante, quelques jours avant une visite de Joe Biden. Dix militaires et 19 criminels présumés avaient trouvé la mort lors d’intenses échanges de coups de feu entre les forces de l’ordre et des hommes en armes à Culiacan, ville de 800 000 habitants, dans le nord-ouest du Mexique.

Les autorités américaines avaient offert une prime de 5 millions de dollars (4,68 millions d’euros) pour son arrestation, l’accusant, ainsi que son frère Joaquin Guzman Lopez, de superviser des laboratoires produisant de la méthamphétamine dans l’Etat de Sinaloa. « D’autres informations indiquent qu’Ovidio Guzman Lopez a ordonné le meurtre d’informateurs, d’un trafiquant de drogue et d’une chanteuse mexicaine populaire qui avait refusé de chanter à son mariage », ajoute par ailleurs le site Web des douanes américaines.

« Beaucoup de cervelle »

Son père, « El Chapo » Guzman, fondateur du cartel de Sinaloa, purge actuellement une peine de prison à vie aux Etats-Unis. Considéré comme le narcotrafiquant le plus puissant au monde jusqu’à son arrestation, en 2016, il a été extradé aux Etats-Unis en 2017, où il a été condamné en juillet 2019 à la prison à perpétuité après un procès sous haute sécurité à New York. Il purge sa sentence dans une prison de sécurité maximale du Colorado.

Ovidio Guzman, 33 ans, est considéré comme le chef des Menores, une faction du cartel de Sinaloa. Il est le plus connu des « Chapitos », surnom donné aux quatre fils du « Chapo », qui inclut aussi Joaquin, Ivan Archivaldo et Jesus Alfredo. Dans une chanson à sa gloire sortie en 2021, Soy el raton (« Je suis la souris »), il est décrit comme un chef « avec beaucoup de cervelle », au « sang chaud » et amateur de voitures de luxe.

Jusqu’à son extradition il était incarcéré dans la prison d’Altiplano, dans l’Etat central de Mexico, pour délit portant atteinte à la santé et port d’armes à feu. Il est également sous le coup d’une enquête au Mexique pour d’autres délits liés au crime organisé. En octobre 2019, « El Raton » avait été brièvement arrêté, puis relâché sur ordre du président, Andres Manuel Lopez Obrador, après un violent soulèvement à Culiacan en raison de son arrestation. M. Obrador avait justifié cette décision critiquée, arguant qu’un bain de sang avait été évité.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le fils d’« El Chapo » Guzman arrêté une seconde fois au Mexique : « AMLO » prend sa revanche

L’Agence antidrogue américaine (DEA) est en guerre avec le cartel de Sinaloa, qu’elle accuse d’être l’acteur principal du trafic de fentanyl. Cet opiacé de synthèse particulièrement puissant, 50 fois plus que l’héroïne, est responsable de la mort de plusieurs dizaines de milliers de personnes par an aux Etats-Unis.

Lire aussi : Mexique, l’empire des cartels

Le Monde avec AFP