jueves, mayo 30

un drone s’écrase sur un immeuble d’affaires dans le centre de Moscou

L’armée russe a repoussé une attaque de drones navals ukrainiens, selon le ministère de la défense russe

L’armée russe a affirmé mardi avoir repoussé dans la nuit une attaque de trois drones navals ukrainiens contre ses patrouilleurs en mer Noire, au cœur de tensions accrues entre Kiev et Moscou depuis le retrait de la Russie de l’accord céréalier à la mi-juillet. Les navires Sergueï Kotov et Vasily Bykov ont été visés selon le ministère de la défense russe.

« Les trois drones navals de l’ennemi ont été détruits » par le feu ouvert depuis les navires russes, a assuré le ministère, précisant que les patrouilleurs ont été attaqués à 340 kilomètres au sud-ouest de Sébastopol, port d’attache de la flotte russe de la mer Noire en Crimée annexée. Le Sergueï Kotov et le Vasily Bykov continuent d’opérer normalement, a ajouté le ministère de la défense.

Les drones navals sont des embarcations qui interviennent à la surface de l’eau, sans équipage, dirigés à distance. Moscou accuse régulièrement l’armée ukrainienne d’utiliser ces engins, en plus de drones aériens, pour attaquer des cibles en mer Noire. La semaine dernière, l’armée russe avait déjà affirmé avoir repoussé une attaque de deux drones navals ukrainiens contre le Sergueï Kotov en mer Noire. Le 17 juillet, l’Ukraine a revendiqué une attaque avec des drones navals contre le pont de Kertch, une infrastructure vitale reliant la Russie à la péninsule annexée de Crimée.

La mer Noire est au centre de tensions exacerbées après la sortie, à la mi-juillet, de la Russie d’un accord international sur les exportations de céréales ukrainiennes. Moscou et Kiev ont tour à tour mis en garde les navires qui naviguent en mer Noire, avertissant qu’ils pourraient être visés s’ils se dirigeaient vers les ports ennemis. En parallèle, plusieurs vagues d’attaques de drones ont frappé ces derniers jours Moscou et la Crimée annexée.